DU F. DANS LE TEXTE: Brèche de Roland , Estelle Baldé, Fudji, Joy Slam, Krego, LO., LUX MONTES et TYLER seront en 1/2 finale à la Maison des Musiques les 21 et 22 février prochain ! Félicitation aux lauréats PREMIÈRES SCÈNES : Iris Mardaga , From Talaria, Waiting For The Winter à retrouver le 15 février au Reflektor !

BLACK BLEEDING

Black Bleeding fut fondé fin 98 dans le sud de la Belgique par quatre fous dangereux amoureux de riffs torturés et de rythmiques apocalyptiques réunis par une même passion du métal. Après 2 démos en 2000 et 2002, les protagonistes se séparèrent pour devenir poivrots, pédophiles, ou pire : ministres. DürAlexx (G) se retrouva seul avec sa haine. Il croisa Balmuzette (ex-Dust, ex-Disjonctor et plein d'autres) au bar et lui fit une proposition indécente... Après avoir usé quelques bassistes et sorti 2 CDs « Worship (2003) et « The Awakening », Black Bleeding est stabilisé (pas mentalement !) en trio avec LE Fred Pisoni (ex-Grinded Artery et autres) à la bass. Le CD « The Great Satan » sort en 2009. Il reçoit d'excellentes critiques, mais pas autant que « Age of Disgrace » de Pestifer quand même. Black Bleeding se situe quelque part entre le Brutal Death, le Grind, le Black Metal, Poje, Monty Python et Yvette Horner. Ne manquez pas Black Bleeding, le seul certificat de ramonage auditif reconnu par les assurances incendie. Un full lenght CD 'A Bright Future' s'ajoute a la discographie en 2014. Nihilistic Holocaust l'a sorti en K7 en septembre 2015. Suite a la 2e paternite du Fred Pisoni, celui-ci est devenu adulte responsable. Ce qui, dans sa tete, est assez incompatible avec Black Bleeding. Il a quitte le groupe et est remplacé depuis juillet 2015 par un gamin rebelle et motivé qui repond souvent au nom de JOSH.